Portail officiel des maisons de justice

favorisimprimerenvoyer

Contact

maisonsdejustice.be

Le CAPREV

Dans la foulée des attentats de Charlie Hebdo, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’adopter une stratégie de prévention du radicalisme et de l’extrémisme sous toutes ses formes. 

Cette volonté forte s’est depuis lors traduite par la création de deux nouveaux services opérationnels :

  • Le Centre de Ressources et d’appui (CREA), chargé d’accompagner et former les autres services de la FWB
  • Le CAPREV ou« Centre d’Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par les Extrémismes et Radicalismes Violents » hébergé dans le giron de l’AG MJ.

Lancé à l’initiative du ministre Madrane, le CAPREV a pour vocation d’offrir un accompagnement  individualisé à tout mineur ou majeur en voie de radicalisation violente, ainsi qu’un soutien et une écoute professionnelle à leurs proches et aux intervenants de terrain. Pour rassembler toute l’information utile pour les citoyens, un site internet a également été mis en ligne : www.extremismes-violents.be

Le Centre emploie aujourd’hui une équipe multidisciplinaire d'une douzaine de personnes (criminologues, psychologues, juristes…). 

Cinq missions-clés 

  • Assurer un accueil téléphonique en toute confidentialité aux particuliers et professionnels. Le numéro vert 0800.111.72 est accessible tous les jours ouvrables de 8h à 18h. Gratuit et animé par des travailleurs sociaux, il garantit l’anonymat et la confidentialité des échanges (sauf si la sécurité publique est menacée). 
  • Proposer un soutien psycho-social aux personnes qui en feraient la demande via le numéro vert. Il s’agit, par exemple, de répondre aux besoins psychologiques et sociaux des proches d’individus radicalisés. Ce soutien pourra se faire essentiellement sur base d’entretiens.
  • Prendre en charge des personnes en voie de radicalisation violente afin d’initier un parcours de désengagement sur mesure à travers différentes initiatives de réinsertion. Ce parcours peut s’initier sur base consentie ou  contrainte. Dans ce cas il consiste notamment en la mise en œuvre des conditions spécifiques assorties aux mandats judiciaires liés au terrorisme ou au radicalisme.
  • Constituer un pôle de recherche pour développer une expertise théorique sur le phénomène de la radicalisation violente. Pour ce faire, le CAPREV utilise la méthodologie de la « recherche-action ».
  • Construire sur l’ensemble du territoire de la Fédération, un réseau de partenaires dans la prise en charge des personnes concernées par le radicalisme violent.

 

Contacter

 

 

Le Centre de surveillance électronique
Joindre le CAPREV
Joindre le médiateur de la FWB

ABC des démarches

Vous êtes...