Portail officiel des maisons de justice en fédération Wallonie-Bruxelles

maisonsdejustice.be

Une nouvelle brochure d’information sur l’aide aux victimes en Brabant wallon !

Actu

Une nouvelle brochure d’information sur l’aide aux victimes en Brabant wallon !

Ce jeudi 27 février la Maison de Justice de Nivelles a accueilli une conférence de presse visant à présenter à la presse les nouveaux supports de communication relatifs à l’aide aux victimes et à leurs proches dans l’arrondissement du Brabant wallon.

M. Mahieu, Gouverneur du Brabant wallon, a marqué son soutien à cette initiative et a introduit la conférence de presse en soulignant la nécessaire collaboration entre les services concernés.

Le rôle de chacun de ces services a ensuite été précisé : Sophie Ancora, Coordinatrice de l’assistance policière aux victimes a notamment souligné le rôle de première ligne de ses services. Pour les services de seconde ligne, Chantal Alberty, Directrice de la Maison de Justice de Nivelles, a quant à elle insisté sur le rôle de lien entre les victimes et les autorités judiciaires que jouent les services d’accueil des victimes des Maisons de Justice. L’objectif des assistants de Justice étant ici d’accompagner les victimes lors des différentes étapes de la procédure judiciaire et si nécessaire de les orienter vers d’autres services comme celui de la Touline par exemple. Florence Watteyne, Coordinatrice de la Touline ASBL, a évoqué quant à elle  l’aide sociale et le soutien psychologique apportés aux victimes à plus long terme. Enfin, Valérie Hendrikx, Directrice stratégie et communication de l’Administration Générale des Maisons de Justice, a conclu sur l’opportunité qu’avait représenté ce projet pour permettre à des services publics dépendant de niveaux de pouvoir différents de parler d’une seule voix auprès des usagers.

Cette collaboration entre la Police, la Maison de Justice de Nivelles ainsi que La Touline ASBL permet de parler d’une seule voix et d’être au plus près des populations concernées. Cette conférence de presse a été également l’occasion de rappeler que ces services sont gratuits et qu’ils travaillent conjointement, afin d’apporter aux victimes une aide rapide et adaptée à leur situation. 

A la Une

Liens sur la thématique

Tous les articles