Portail officiel des maisons de justice

favorisimprimerenvoyer

Contact

maisonsdejustice.be

Libération provisoire

Une personne condamnée à une ou plusieurs peines de prison dont la partie ferme ne dépasse pas 3 ans peut, dans certains cas, bénéficier d’une libération provisoire.  Cela signifie que la personne exécute une partie de sa peine à l’extérieur de la prison.

C’est l’administration pénitentiaire (le directeur de la prison ou la Direction gestion de la détention - DGD) qui peut accorder une mise en liberté provisoire.

Si la libération provisoire est assortie de conditions particulières, l'assistant de justice assure le suivi de la personne. Elle devra respecter des conditions imposées par le directeur de la prison ou la DGD et ce pendant un délai de deux ans. Ces conditions tiennent compte de la situation de la personne : par exemple, recherche d’un emploi ou d’une formation, l’obligation de suivre une thérapie ou l’interdiction de fréquenter certains lieux. L'objectif des conditions est de limiter le risque de récidive.

 

Contacter

 

 

Une maison de justice
Le Centre de surveillance électronique
Joindre le CAPREV
Les organismes partenaires
Le service presse

ABC des démarches

Vous êtes...