Portail officiel des maisons de justice

favorisimprimerenvoyer

Contact

maisonsdejustice.be

Mise à disposition du tribunal d'application des peines sous surveillance électronique

La mise à disposition du Tribunal de l'application des peines (TAP) est une peine complémentaire (de minimum cinq ans et de maximum 15 ans) et qui doit ou peut être prononcée dans les cas prévus par la loi aux fins de protection de la société à l’égard de personnes ayant commis certains faits graves.

Le TAP décide, avant la fin de la période de détention, s’il y a lieu de maintenir le condamné en prison au terme de sa peine ou de le libérer sous surveillance. Le TAP peut décider de placer le condamné mis à disposition sous surveillance électronique (SE).

Dans ce cas, un assistant de Justice est désigné dès la décision d’octroi de la surveillance électronique. Il accompagne la personne et communique toutes les informations utiles au Centre de surveillance électronique et/ou au TAP tout au long de la SE.

En outre, suivant les conditions générales et particulières imposées par le TAP (par exemple l’obligation de chercher un emploi, de suivre une formation, etc.), l’assistant de Justice est chargé de déterminer un horaire avec le justiciable.
La présence du condamné à son lieu de résidence est obligatoire durant l’horaire imposé et est contrôlée par le Centre de surveillance électronique.

Réglementation

Loi du 26 avril 2007 relative à la mise à disposition du tribunal d’application des peines

Autres types de surveillance électronique

Détention préventive sous surveillance électronique
Condamnation à des peines de prison de moins de 3 ans
Condamnation à des peines de prison de plus de 3 ans

 

Contacter

 

 

Le Centre de surveillance électronique
Joindre le CAPREV
Joindre le médiateur de la FWB

ABC des démarches

Vous êtes...